#Chine : deux ans de camp pour un bon mot sur la Toile

LE FIGARO

Chine : deux ans de camp pour un bon mot sur la Toile.

Il tombe sur une caricature de presse, montrant l’ancien chef de la police de Chongqing, Wen Qiang – depuis condamné à mort et exécuté -, sous un parapluie qui symbolise l’ex-maire de la ville le protégeant. L’internaute publie un commentaire s’en amusant. Quelques secondes plus tard, un message apparaît sur son écran, lui enjoignant de se rendre au bureau de la police de l’Internet. Surpris, il éteint vite son ordinateur mais n’obtempère pas. Quelques jours plus tard, des policiers débarquent chez lui pour l’arrêter.

«Le camp possède une usine de pièces électroniques, raconte-t-il, on y travaille de 6 heures du matin à 5 heures de l’après-midi. Normalement, il y a un jour de repos par semaine, mais le rythme n’est pas respecté.» Les 300 détenus du camp sont logés à 10 par chambre. «La nourriture était terrible, pire que ce que j’ai connu pendant les famines des années 1960, dit-il. Si on voulait manger quelque chose de correct, il fallait acheter un plat.» Sa famille avait le droit à une visite par semaine.

Publicités

Étiquettes : ,

About theonlydoo

Blogging

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :